Musique Affiche Solidays 2017

Publié le juin 30th, 2017 | par Luna Darling Légitimus

0

Solidays : Still Standing, 19 ème édition d’un festival solidaire du sida

Partagez sur
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someone

Solidays est un festival de musique créé par Solidarité Sida qui se tient à Paris les 23, 24 et 25 juin à côté de l’hippodrome de Longchamp dans le bois de Boulogne. 

Ce grand festival de musique qui se tient sur 3 jours, rassemble les gens autour d’une cause : le Sida. En plus des concerts, plusieurs conférences et activités sont organisées autour de la solidarité et du Sida. Solidays cherche avant tout à rassembler et surtout sensibiliser les gens autour d’une maladie qui marginalise. Pour sa 19 ème édition, le festival cherche à sensibiliser les gens ainsi que le président de la République à l’aide au développement. Luc Barruet, un militant et animateur aux Solidays, partage sur le site du festival (http://www.solidays.org) : « en février dernier, Solidarité Sida s’est lancé avec soixante-dix autres associations dans une grande campagne de mobilisation de la jeunesse en faveur de la solidarité internationale et du développement. Baptisé Printemps solidaires, ce mouvement a pour objectif d’obtenir de la France et de son nouveau Président la tenue d’une promesse vieille de 47 ans : consacrer 0,7 % de notre richesse à la solidarité internationale et au développement. » 

Des espaces d’échanges

Au coeur du festival se trouve le Village Solidarité, conçu par l’agence Epatant, qui réunit plus de 100 associations engagées et innovantes, venues des quatre coins du monde. Chaque association vient témoigner de son combat au quotidien, partager ses expériences sur le terrain. Qu’il s’agisse de lutte contre le sida, d’handicap, de santé, de droits humains, d’environnement mais aussi de discrimination ou encore de développement durable, chaque stand permet de comprendre au mieux les enjeux locaux. On peut découvrir les actions de chaque association au travers d’animations ludiques et originales telle que l’exposition Sex In The City qui met en avant la prévention contre les MST, mais fait découvrir aussi d’autres manières de percevoir le plaisir au lit. « En 45 minutes de déambulation, découvrez « tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le sexe sans jamais oser le demander ». Éveillez votre curiosité avec une bande de Petits Cochons qui vous invitera à réfléchir sur le rapport au corps, les pratiques et les orientations sexuelles. Entrez dans le Palais des Plaisirs à la recherche de nouvelles sensations autour de jeux amusants et surprenants. Remettez à jour vos connaissances des risques liés à la sexualité dans la Panic Room et trouvez des solutions dans l’espace Safe Sex. L’expérience « Sex In The City », vous prouvera que prévention et plaisir sont sexuellement compatibles !« 

Un festival autour du Sida, une maladie qui touche 200 personnes par heure

Aujourd’hui, 37 millions de personnes vivent avec le VIH dans le monde (dont 2/3 sont originaires d’Afrique subsaharienne) et 17 millions l’ignorent. En France, environ 150 000 individus sont atteints, 30 000 ne le savent pas, et on dénombre encore 6 000 nouvelles contaminations par an. Le Sida est une épidémie qui ne faiblit pas. L’accès aux traitements progresse moins vite que les nouvelles contaminations : pour 2 personnes démarrant un traitement antiretroviral, 5 personnes sont infectées par le virus. 

Les recettes du festival permettent de mettre en place des actions de prévention et de soutenir les malades dans plus de 20 pays. Solidays a déjà permis de recolter plus de 21 millions d’euros en bénéfices pour la lutte contre le Sida. L’association Solidarité Sida, s’occupe de la prévention, notamment auprès des jeunes mais aussi auprès des politiques.  À l’occasion du G8 en Écosse en 2005, Solidarité sida a demandé au gouvernement français de doubler sa contribution pour la lutte contre le sida dans les pays pauvres, et a lancé en 2006 la campagne « On s’en fout pas ». À un an des élections présidentielles de 2007, l’association à chercher à pousser les candidats à prendre parti sur les inégalités d’accès au traitement entre les pays du Nord et du Sud. La parade « On s’en fout pas » réunit le 21 mai 500 000 personnes dans les rues de Paris. 

2017, l’année du 0,7. C’est l’objectif du festival et de Solidarité Sida cette année. La France consacre 0,37 % de son revenu national brut à l’aide publique au développement. Pourtant, il y a quarante ans, avec une trentaine de membres de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), elle s’est engagée et réengagée en 2015,  à y allouer 0,7 % de son Revenu National Brut (RNB). Il s’agit de dons ou de prêts à des conditions favorables pour favoriser leur développement économique mais aussi améliorer le niveau de vie. Seulement à ce jour, 6 pays ont tenu cette promesse : les Pays-Bas, le Royaume-Uni, la Suède, le Luxembourg, le Danemark et la Norvège. Cette aide a permis depuis les années 90 à réduire de façon conséquente (presque la moitié) l’extrême pauvreté, telle que la mortalité infantile.

Partagez sur
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someone

Tags: , , , , ,


À propos de l'auteur



Les commentaires sont fermés.

Haut de page ↑