Reportage VeggieWorld

Publié le octobre 16th, 2017 | par Argan Fagnou

0

VeggieWorld : le paradis des végans

Partagez sur
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someone

Le véganisme est un nouveau mode de consommation en vogue depuis quelques années. Bien plus que ça, c’est un mode de vie qui exclut tout produit d’origine animale (viande, miel, lait, cuir, fourrure…) Même s’il est difficile de chiffrer le nombre de végans en France, la tendance se confirme, à tel point que des salons comme le VeggieWorld sont organisés. 

Dimanche 15 octobre 2017, 10 heures, dans le 19ème arrondissement de Paris. Les visiteurs de la 4ème édition du VeggieWorld commencent à affluer petit à petit devant la salle d’exposition du Centquatre. Déjà, avant d’arriver sur place, dans les couloirs du métro de la ligne 7, des affiches publicitaires pour de la viande sont taguées d’une flèche et d’une phrase : « c’est une vache que vous mangez ! ». Un peu plus loin, à la sortie de la station Riquet, un couple avec leur fille se dirigent vers le Centquatre. L’homme porte un pull noir avec une inscription dans le dos : « stop au massacre des animaux ! »

Au fur et à mesure que l’on se rapproche de la salle d’exposition, des militants végans pointent le bout de leur nez, sourire aux lèvres. Ces derniers vont pouvoir parler de leur mode de vie, sans que personne ne les juge. Émilie, jeune femme de 20 ans aux cheveux bruns et aux yeux marrons est en transition pour devenir végétalienne. Elle explique, en attendant que son sac soit fouillé à l’entrée : « oui quand j’ai annoncé ça à mes proches, je me suis sentie jugée ! Ce qui est bien au VeggieWorld c’est qu’on peut discuter de ce thème sans être pris pour des humanistes idéologistes. Les gens, qu’ils soient d’accord ou pas avec toi, essaient de comprendre. Ils sont ouverts d’esprit sur ce sujet ».

VeggieWorld

Une exposition sur la souffrance animale a pris place au Centquatre. Ce tableau est l’oeuvre du peintre Raj Singh Tattal qui met l’Homme à la place de l’animal (© Argan Fagnou)

Un salon aux airs de marché

Sept mille visiteurs étaient attendus durant tout le week-end, qu’ils soient végans, ou non : « je suis flexitarien, c’est-à-dire que je limite ma consommation de viande » détaille Maxime à l’entrée du Centquatre. Il poursuit : « je viens ici pour découvrir ce mode de vie alternatif, pour en savoir plus… ». Il s’arrête, renifle pendant de longues secondes, et s’adresse à son amie : « ça sent vachement bon ! » Une multitude d’odeurs vient embaumer le hall de cette grande verrière, intriguant ceux qui ne connaissent rien en cuisine végétalienne.

De nombreux stands sont postés ici et là. Les visiteurs se croient sur le marché quand un commerçant monte sur une table et se met à crier : « mesdames et messieurs bonjour à tous ! Venez goûter nos glaces au chocolat sans lait de vache. Ce sont des glaces à la nature… » Puis il harangue la foule et lui demande de répéter : « Une glace à la … ? » Après un petit temps d’hésitation, les gens lui répondent : « nature ! »

Ce dernier fait partie des cent quarante exposants locaux ou étrangers présents durant ces deux jours de salon dans lequel plus de mille produits végans sont présentés. Des produits alimentaires, bien sûr, mais aussi cosmétiques, hygiéniques, vestimentaires… Et une vingtaine de conférences et d’ateliers sont organisés afin de « découvrir facilement le mode de vie végan, un style de vie plus sain, plus respectueux de l’environnement, des animaux et des ressources », commente les organisateurs du VeggieWorld sur leur site Internet. D’ailleurs, Émilie, qui fait des études dans l’écologie, tient à préciser : « ils se vantent qu’ils sont plus respectueux de l’environnement, mais il ne se passe pas cinq minutes sans qu’un commerçant nous démarche en nous donnant des flyers ! Je les refuse car ça ne sert à rien de les prendre pour les jeter après. »

« Nous ne sommes qu’aux balbutiements du VeggieWorld »

Merguez, saucisses, fromages végans… De nombreux produits alimentaires sont proposés sur les deux étages du Centquatre. « C’est hyper troublant… », lance un visiteur au vendeur de saucisses végétales : « le goût se rapproche de la viande c’est impressionnant ! » Mais les visiteurs découvrent aussi des produits hygiénique : déodorant, brosse à dent écolo, serviette hygiénique réutilisable… Le VeggieWorld est la caverne d’Ali Baba des végans !

VeggieWorld

Des serviettes hygiéniques réutilisables, c’est ce que propose cette exposante (© Argan Fagnou)

Le VeggieWorld, de passage à Paris avant de se rendre en Belgique, en Allemagne et de revenir en France début décembre, a tenu à inviter des pointures du milieu végan et de la défense de la cause animale. Ainsi, les associations L.214, pour la protection animale, Vegan impact ou encore Vegan mania étaient présentes pour présenter leurs actions et pour échanger avec les visiteurs. Tout est fait pour qu’à la sortie du salon, ceux qui hésitent encore à devenir végan, le deviennent pour de bon…  « Ce forum est beaucoup plus utile aux personnes qui sont en plein questionnement, qui pensent à devenir végétarien ou végétalien et qui s’intéressent aux nouvelles alternatives » confirme Émilie. Mais certains visiteurs sont dubitatifs à la sortie du Centquatre.

C’est le cas de Maëlys qui est déçue du salon : « c’était petit et en moins de deux heures on avait fait le tour… C’est décevant surtout par rapport au prix de l’entrée : 10 euros ». Elle l’assure, elle ne reviendra pas : « je ne regrette pas d’être venue, c’est à faire une fois mais je pense que ce sera les mêmes exposants lors des prochaines éditions. En plus, tout peut être acheté par Internet, donc j’y suis allée une fois, j’ai noté les commerçants qui m’intéressaient et la prochaine fois je commanderai sur Internet. » Selon elle, il faut attendre encore quelques années avant que le VeggieWorld soit vraiment intéressant. « Nous ne sommes qu’aux balbutiements du salon… » conclue-t-elle avant de s’engouffrer dans les couloirs du métro parisien.

Propos recueillis par Argan Fagnou

Partagez sur
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someone

Tags: , , , ,


À propos de l'auteur



Les commentaires sont fermés.

Haut de page ↑